Le Zinc : un actif naturel idéal pour la peau et les cheveux et l’immunité

Le Zinc : un actif naturel idéal pour la peau et les cheveux et l’immunité

Présentation

Description chimique de l’actif

Généralement, le zinc fait partie des oligo-éléments essentiels au bon fonctionnement de l’organisme. Connu sous le symbole chimique Zn, le Zinc se place dans la quatrième période et le douzième groupe dans le tableau périodique des éléments. Ainsi, il fait partie de la famille des métaux de transition. 

Du point de vue chimique, le zinc est insoluble dans l’eau et son point de fusion est inférieur par rapport aux autres métaux. Il en est de même pour son point d’ébullition. Par contre, il est facilement soluble dans les milieux alcalins ou acides. Cet actif n’a pas un fort pouvoir ionisant, au contraire, ses rayons ioniques sont jugés faibles par les chimistes.

Le besoin en Zinc de l’organisme

Le Zinc se présente sous forme de métal brillant gris bleuté à l’état solide. Il a une texture cristalline assez nette. Cet oligo-élément est présent en faible quantité dans la plupart des aliments, surtout ceux d’origine animale. En d’autres termes, la biodisponibilité du zinc est moins importante chez les végétaux que chez les animaux comestibles. De ce fait, un apport quotidien en zinc est nécessaire notamment via des compléments alimentaires, car il n’est pas produit par l’organisme. Ce dernier n’est pas non plus capable de stocker cet actif en son sein. Au contraire, il est régulièrement éliminé parmi les déchets. Dans l’organisme, nous comptons au total 2 à 4 g de zinc. Cette valeur se trouve en majeure quantité dans les muscles, le foie, la peau et les os. La petite quantité restante se répartit dans les autres organes.

Les bienfaits du zinc sur la peau et les cheveux

Le Zinc soigne la peau

Comment agit-il?

Cet oligoélément s’avère indispensable pour le fonctionnement de notre organisme. Il constitue un atout majeur dans le soin de la peau. En effet, le zinc participe à la synthèse des protéines qui interviennent dans le développement de l’épiderme et du derme, notamment au niveau des élastines et des collagènes qui jouent un rôle très important sur la peau. Aussi, le zinc augmente les systèmes de défense immunitaires cutanés.

Vertus cicatrisantes

Le zinc est un meilleur remède pour les peaux acnéiques. En effet, les microbes sont éliminés par le pouvoir anti-inflammatoire de cet actif. D’autre part, les inflammations contenant des radicaux libres seront diminuées par ses effets antioxydants.

Il participe aussi au processus de cicatrisation de la peau. En cas de blessure superficielle, le zinc stimule la production de collagène responsable de la cicatrisation du derme. En cas de carence, vous pouvez donc constater une difficulté de la peau à se cicatriser. Un autre atout de zinc est qu’il participe à l’hydratation de notre peau. En influençant la production de Kératinocytes, il encourage les cellules de la peau à produire de la kératine. Une peau dépourvue de kératine et en manque devient donc sèche. Cela explique la présence du zinc dans les ingrédients de produits de soins de la peau tels que les crèmes, les masques, et les lotions.

Le zinc joue également le rôle de régulateur de la production graisseuse de l’organisme. La graisse , et notamment le sébum, est indispensable à une peau saine cependant en quantité excessive , le sébum va provoquer un effet peau grasse et favoriser l’apparition d’impureté. L’action régulatrice du Zinc va permettre de le prévenir.

Enfin Le zinc , en étant présent dans plus de 300 enzymes de notre organisme, va jouer un rôle clé dans le processus de renouvellement cellulaire et notamment pour les cellules cutanées. Ainsi , le zinc va permettre à la peau de conserver son éclat et sa fraicheur. 

 

Le zinc pour les soins capillaires

Beaucoup d’explications peuvent définir le rapport du zinc et des cheveux. Ce nutriment entre en jeu dans le soin des cheveux en manque de vitalité. En effet, notre fibre capillaire est composée de kératine et de collagène. Ces deux protéines nourrissent les cheveux et sont synthétisées grâce à l’action du zinc. 

Le collagène se trouve dans l’ensemble des tissus conjonctifs, utilisé traditionnellement dans les soins pour la peau, il va également jouer un rôle précieux pour les cheveux. En effet ce principe actif va optimiser la reproduction et l’action des cellules souches du bulbe capillaire et la production de kératine. C’est donc une action en profondeur sur le cheveu pour limiter la perte et renforcer la tige capillaire du bulbe jusqu’à la pointe que va permettre le zinc.

Par conséquent, les cheveux sont en bonne croissance et deviennent résistants face à la chute. En parlant de chute, vous pouvez lutter contre l’alopécie avec la consommation de zinc. Cela est dû notamment à la carence de celui-ci et pour y remédier il existe des compléments alimentaires. Non seulement cet actif arrête la chute, mais aussi il renforce votre tige capillaire.

Sans oublier que le zinc joue un rôle contre le vieillissement prématuré des cheveux et dans la lutte contre les pellicules. Par l’intermédiaire des effets des protéines, la pigmentation des cheveux est préservée plus longtemps. Dans ce cas, ils deviennent plus souples et plus brillants. En somme, un apport en zinc permet aux cheveux de garder plus longtemps leur aspect soyeux et de rester en bonne santé.

Le zinc renforce l’immunité

Le zinc entre en jeu dans l’optimisation des actions des lymphocytes. Ce sont des globules blancs responsables du système immunitaire. En effet, ils ont pour rôle d’identifier les agents pathogènes qui nuisent au bon fonctionnement de notre organisme. Les lymphocytes B qui ont pour rôle de former des anticorps contre l’invasion des bactéries ou virus dans le corps. Quant aux lymphocytes T, ils soignent les cellules touchées et éliminent les agents responsables. À ce sujet, le zinc éradique les bactéries et les virus qui cherchent à détruire notre immunité avec l’aide des enzymes. Il intervient également en cas d’hyperinflammation et limite la libération de l’histamine dans notre cellule.

Autres caractéristiques du zinc

Le zinc intervient dans plusieurs réactions chimiques au sein de l’organisme dont les réactions enzymatiques. En effet, il joue le rôle de catalyseur. L’ensemble de toutes ces petites réactions fait fonctionner les cellules, elles-mêmes responsables de l’intégrité de tout l’organisme humain. D’où l’importance indéniable de cet oligo-élément. 

En règle générale, l’apport en zinc diffère en fonction de l’âge. Selon une étude approximative, l’adulte a besoin de 8 à 11 mg de Zinc par jour. Les femmes enceintes ou allaitantes, les enfants et les adolescents ont en besoin d’un plus grand apport.

Par ailleurs, le zinc contribue à la santé de la mère durant la grossesse ainsi qu’au bon développement du fœtus et de l’enfant. Il prend soin également des ongles, des dents, des muscles et des os. Cet actif tient aussi un rôle important dans l’entretien de la vue, l’odorat et le goût.

Les causes possibles de la carence en zinc

La carence en Zinc peut venir soit d’une malabsorption de l’actif par l’organisme, soit par un régime riche en Phytate, en calcium et en fer. Les personnes les plus susceptibles d’avoir une carence en Zinc sont les végétariens, les végétaliens, les malnutris et ceux qui souffrent de troubles digestifs dès la petite enfance. Il arrive cependant qu’un apport à partir de l’alimentation normale soit insuffisant, d’où la nécessité de prendre des compléments alimentaires riches en cet actif.

Anecdote sur le zinc

Longtemps considéré comme un élément inutile pour la santé, le zinc n’a pas fait l’objet de recherche médicale avant les années 1920. Après que des scientifiques ont remarqué son action essentielle pour la croissance des animaux domestiques, l’oligo-élément est devenu le centre de plusieurs recherches. En 1960, plusieurs études ont pu démontrer l’importance du zinc pour le bon fonctionnement de l’organisme humain.

Le zinc a longtemps été délaissé dans la nutraceutique et pour les compléments alimentaires notamment pour les cheveux et la peau.

 

De nouvelles recherches sont actuellement menés pour déterminer la pertinence de l’associer à d’autres médicaments pour lutter contre le COVID19. 

 

Jusqu’à maintenant encore, le zinc retient les attentions des chercheurs et des spécialistes en nutrition. Une récente étude a même démontré que sa consommation doit se faire selon plusieurs règles. Par exemple, pour qu’il soit bien absorbé par l’organisme, il ne doit pas être pris avec des aliments riches en fer ou en phytate, car une interaction inter élément est susceptible de se produire. En outre, il interagit également avec de nombreux autres actifs comme le calcium, le cuivre, les éléments contenus dans les anticonvulsifs, les antiacides et les vasodilatateurs.