Ceuticalia Soleil et vieillissement de la peau : le lien !

Soleil et vieillissement de la peau : le lien !

Le soleil, cette étoile centrale de notre système solaire, est à la fois une source de vie et un facteur de risque pour la santé de notre épiderme. Chaque fois que notre peau est exposée aux rayons lumineux, une histoire ambivalente s'écrit. Protéger la peau contre les rayons du soleil est donc essentiel, surtout lorsque l'on considère l'influence des rayons UVA et UVB sur notre santé dermatologique, particulièrement pour les zones exposées au soleil, à long terme. Ces rayons ultraviolets, bien qu'invisibles à l'œil nu, ont un effet tangible et parfois irréversible sur notre corps !

L'utilisation d'une bonne protection solaire n'est pas un luxe mais une nécessité, particulièrement lorsqu'il s'agit de limiter les risques associés aux expositions solaires. Si d'un côté, le soleil est un remède contre la morosité et une source vitale de vitamine D, de l'autre, il est un vecteur indéniable de vieillissement cutané prématuré. À travers le temps et les expositions au soleil répétées, les cellules de la peau subissent des dommages qui se manifestent à la surface de notre épiderme.

On observe souvent que, sans la protection adéquate, la peau devient graduellement moins élastique, plus mince, et les signes de l'âge apparaissent bien plus tôt que nous l'aurions souhaité. Le vieillissement prématuré de la peau est ainsi étroitement lié à ces moments passés sous le soleil sans une défense appropriée. Les rayons ultraviolets sont implacables, et sans une barrière protectrice, ils pénètrent dans les couches profondes de la peau, altérant l'ADN des cellules, ce qui peut conduire à des changements esthétiques et à des problèmes de santé plus graves.

Dans cet article, nous allons explorer l'importance vitale de se protéger du soleil et comment les gestes simples du quotidien peuvent prévenir les effets indésirables des rayons UV. L'objectif est de profiter des bienfaits du soleil tout en préservant la jeunesse et la santé de notre peau pour les années à venir.

 

Pourquoi le soleil accélère le vieillissement de la peau ?

La lumière naturelle émise par le soleil propage des rayons ultra-violets UVA (entre 315 nm et 400 nm) et UVB (entre 280 nm et 315 nm). Ces rayonnements endommagent la peau quand son écran naturel n’arrive plus à la défendre. C’est le cas lors d’une surexposition au soleil.

Les rayons UV pénètrent graduellement la peau : ils traversent les couches situées en surface pour atteindre les couches en profondeur. Sur leur passage, ils engendrent des lésions et créent ce qu’on appelle un stress oxydatif.

Les rayons UVB, de plus faibles longueurs d’onde, sont pour la majeure partie absorbés dans l’épiderme. Ils sont responsables du bronzage. Toutefois, il faut savoir que ce processus témoigne aussi de l’agression de la peau. Pour se réparer et mieux se protéger, l’appareil cutané produit une plus grande quantité de mélanine qui apparait sous forme de taches brunes. Si l’exposition aux rayons UVB se poursuit de manière prolongée, les dégâts deviennent sérieux.

Les UVA, quant à eux, pénètrent jusque dans le derme. Dans ce cas, les lésions deviennent plus étendues et plus graves. Il y a aussi une plus forte production de radicaux libres. Ces derniers sont des substances chimiques agressives qui perturbent le processus normal de la division cellulaire et de la cicatrisation des tissus. Ils détruisent également les fibroblastes (cellules dermiques) qui fabriquent les fibres d’élastine, le collagène et la kératine. Tout cela va par la suite entraîner une baisse de la sécrétion d’hydrolipide au niveau des glandes cutanées.

Apparament, les rayons ultra-violets causent des dégâts plus ou moins sérieux sur la surface cutanée. En plus d’être responsables d’un vieillissement précoce de la peau, ils causent aussi d’autres dommages comme :

  • des brûlures superficielles et profondes ;
  • des rides d’expression ;
  • des taches sombres ou pigmentations noires ;
  • de la déshydratation cutanée ;
  • et un relâchement précoce de la peau…

sècheresse cutanée


Coup de soleil et sècheresse cutanée

La surface cutanée est normalement recouverte d’un manteau d’acide qui est composé par une émulsion d’eau et de sébum. C’est le processus normal de l’hydratation cutanée. Il est dû au bon fonctionnement du film hydrolipidique.

A la suite de l’exposition trop prolongée aux rayons UV, le film hydrolipidique se dégrade. Il ne peut plus assurer correctement son rôle de maintien de l’hydratation de la peau. En conséquence, la peau sèche plus vite sous l’influence du vent et de la chaleur.

Une peau qui pèle est un signe d’une mauvaise reconstitution du film hydrolipidique. Elle se traduit par la disparition des cellules qui constituent la couche cornée située à la surface de l’épiderme. Celle-ci se détache sous forme de petits lambeaux.

La déshydratation cutanée cause aussi une perte d’éclat. On parle souvent de peau terne ou de teint terne, qui n’est autre que la conséquence d’une accumulation des cellules mortes sur l’épiderme. 

La peau terne est également la conséquence du stress oxydatif au niveau des périphéries sanguines. La montée des radicaux libres provoque un manque d’oxygène dans la peau ce qui diminue l’éclat de sa couleur naturelle. 

Quand l’épiderme est déshydraté, il se craquelle, se fissure et devient rugueux. De plus, le film hydrolipidique s’affine. La peau ne produit donc plus suffisamment de sébum et commence à se faire vieille.

Rides plus prononcées

Le soleil provoque des rides plus prononcées


L’exposition à outrance au soleil provoque une peau rêche et lui fait perdre son élasticité. En effet, les rayons UVB stimulent la multiplication cellulaire de la couche superficielle épidermique qui va alors s’épaissir. Cet épaississement ne fait que rendre l’épiderme rigide et entraîne la formation précoce des rides.

Par ailleurs, avec l’attaque des rayons UVA, la synthèse des radicaux libres augmente et l’organisme ne parvient plus à les neutraliser. Ces molécules agissent négativement sur le collagène qui est responsable de la fermeté et de l’élasticité de la peau. Et lorsque la réserve de collagène s’épuise, la peau se relâche facilement et forme des rides.

En plus de détruire le collagène, les UVA s’insèrent aussi dans le derme en cassant les tissus conjonctifs. Cela fait ressortir les rides d’expression comme les rides statiques et les rides dynamiques.

On aperçoit les rides statiques dans les endroits du corps comme : 

  • autour des lèvres et du menton ;
  • entre le nez et la bouche (des sillons nasogéniens) ;
  • sur le cou ;
  • autour de la bouche.

Quant aux rides dynamiques, ils sont surtout visibles sur le front (des rides horizontales), entre les sourcils (des rides verticales surnommées « rides du lion) et sur les coins externes des yeux (des rides de la patte d’oie).

À titre d’information, les personnes ayant un teint clair sont plus sensibles au vieillissement précoce de la peau et au coup de soleil.

Les tâches apparentes dues au soleil

Une surexposition de la peau au contact des rayons ultra-violets ne fait que favoriser la production de mélanine. Celle-ci se traduit par l’apparition de taches foncées, sombres ou noires. Ce phénomène s’appelle hyperpigmentation.

Des tâches d’hyperpigmentation appelées melasma, laissé par un épisode d’inflammation cutanée, vont ensuite se multiplier sur la partie superficielle de la peau. Ce sont des traces sombres pas très agréables à voir.

Le melasma se retrouve notamment chez les femmes. Pour cause, ce phénomène est souvent en lien avec les changements hormonaux. Beaucoup de femmes en souffrent au cours de la grossesse ou pendant les périodes où elles prennent des contraceptifs hormonaux.

Relâchement cutané

Relâchement cutané et exposition solaire


Quand les cellules cutanées subissent des dommages, cela provoque généralement un phénomène de relâchement de la peau. Normalement, le renouvellement cellulaire est encore possible au-delà de la trentaine. Toutefois, chez les personnes qui s’exposent souvent au soleil, ce processus ralentit ce qui diminue aussi la production de collagène et élastine.

Le relâchement de la peau se traduit par la distension de l’appareil cutanée. Cette dernière résulte de la perte d’élasticité, de tonicité et de fermeté des strates qui forme la peau. Au début, on observe le relâchement au niveau des muscles. Le phénomène se prolifère ensuite en donnant un excès ou un affaissement de la peau.

Au-delà de la quarantaine, le phénomène s’aggrave surtout quand le sujet fait abusivement du bronzage. À ce moment-là, les manifestations du relâchement ne se limitent pas au visage, mais affectent aussi d’autres parties du corps :

  • les bras
  • les seins 
  • le bas-ventre
  • les fesses 
  • l’intérieur des cuisses.

 

Conclusion :

En somme, le soleil joue un rôle paradoxal dans notre vie : il est à la fois source de bien-être et d'énergie, mais également un agent silencieux de dégradation cutanée. Alors que les rayons ultraviolets baignent notre quotidien de lumière et de chaleur, ils portent en eux la dualité de la vie et de l'altération, capable d'induire un vieillissement prématuré de la peau. Nous avons vu que sans une protection adéquate, les expositions solaires répétées peuvent entraîner une accélération du vieillissement cutané, marquée par la perte d'élasticité, l'apparition de rides, de taches pigmentaires et d'autres modifications esthétiques qui témoignent de l'histoire de notre peau face au soleil.

Cependant, le message que nous souhaitons laisser n'est pas l'un de crainte, mais de prévention et d'empowerment. Protégeant la peau avec diligence, en utilisant régulièrement de la crème solaire, en choisissant des produits adaptés à notre type de peau et en respectant les indices de protection recommandés, nous pouvons jouir des bienfaits du soleil tout en minimisant les risques. Se couvrir de vêtements protecteurs, rechercher l'ombre aux heures les plus chaudes de la journée et éviter les expositions au soleil prolongées sont autant de stratégies simples mais efficaces pour conserver une peau saine.

Il est essentiel de comprendre que chaque moment passé sous le soleil sans protection est un pas de plus vers le vieillissement prématuré de la peau. Pourtant, avec des gestes préventifs et des habitudes constantes de protection, nous pouvons écrire un récit différent pour notre épiderme. Un récit où la peau devient un témoignage de soins et d'attention, reflétant notre engagement envers notre santé et notre beauté.

Ainsi, alors que nous continuons à embrasser les journées ensoleillées, faisons-le avec conscience et responsabilité. Adoptons une routine de soin qui célèbre la lumière du soleil tout en respectant l'intégrité de notre peau, pour que chaque lever de soleil soit synonyme de renouveau plutôt que de déclin.


Découvrez dès maintenant pourquoi la bardane est un super ingrédient pour la peau ?