l’escholtzia

Bien dormir avec l’escholtzia

Présentation de l’escholtzia

Description

L’escholtzia ou pavot de Californie est une plante herbacée vivace fréquemment employée en phytothérapie pour ses propriétés médicinales. Cette plante de nom scientifique Eschscholtzia californica appartient à la famille des papavéracées. Elle est souvent retrouvée dans les jardins d’ornement.

L’escholtzia est originaire de la Californie, d’où son nom vernaculaire. Elle pousse généralement à l’ouest des États-Unis, au Canada, au Chili et dans le sud de la France. Le pavot de Californie se multiplie rapidement et s’adapte aisément à son environnement. À l’âge adulte, l’escholtzia peut atteindre 60 cm de hauteur avec des tiges de couleur gris-bleu. Elle possède des feuilles composées et découpées avec une denture lisse.

Comment utiliser l’escholzia?

On reconnaît facilement l’escholtzia par ses fleurs à quatre pétales, similaire à celle du coquelicot, mais de couleur jaune-orangé. Ce sont les parties aériennes qui sont utilisées pour la fabrication des compléments alimentaires à base d’escholtzia.

L’escholtzia ou pavot de Californie peut être utilisé sous différentes formes galéniques :

  • gélules ;
  • teinture mère ;
  • tisane ;
  • infusion.

Les principes actifs et bienfaits de l’escholtzia

Les principes actifs de l’escholtzia

Les études scientifiques effectuées sur l’escholtzia ont permis d’isoler plusieurs principes actifs. Ces substances sont généralement concentrées sur les racines, les tiges et les fleurs de la plante.

Le pavot de Californie contient en général des mélanges d’alcaloïdes isoquinoléiques. On peut citer :

  • les benzophénanthridines : sanguinarine, fumarine, chélidonine ;
  • les pavines : californidine, norargémonine, eschscholtzine, bisnorargémonine ;
  • les aporphines ;
  • la cryptopine ;
  • la protopine.

L’escholtzia renferme également d’autres composants actifs, à savoir :

  • les flavonoïdes ;
  • les caroténoïdes ;
  • les phytostérols (stérol végétal) ;
  • les mucilages (substances végétales gélatineuses) ;
  • la linamarine.

Les bienfaits de l’escholtzia sur le sommeil

Grâce à l’abondance de molécule active dans le pavot de Californie, la plante paraît très bénéfique pour la santé. D’ailleurs, elle a été introduite dans la liste des plantes médicinales de la pharmacopée française.

Les bienfaits de l’escholtzia se manifestent particulièrement sur le sommeil. La présence de pavines dans la plante aide à traiter et à réparer les troubles du sommeil. L’utilisation de l’escholtzia améliore la difficulté d’endormissement et diminue les réveils nocturnes et les cauchemars. L’escholtzia est même surnommé « plante du sommeil réparateur ».

Par ailleurs, les protopines présentes dans l’estcholzia possèdent une propriété anxiolytique. Ce principe actif permet de combattre la nervosité et le stress. En effet, les molécules de protopine assurent la bonne liaison entre l’acide gamma-aminobutyrique ou GABA et ses récepteurs. Le GABA étant un messager chimique et médiateur présent dans le cerveau qui a pour rôle de diminuer l’excitabilité neuronale.

La protopine présente dans cette plante est un antispasmodique. En effet, elle permet de réduire les contractions des muscles lisses pour favoriser la motricité intestinale. L’escholtzia est également connu pour ses propriétés apaisantes qui réduisent les coliques et les irritations intestinales. Elle atténue aussi les douleurs dues aux crampes ou aux vésicules qui causent les troubles du sommeil.

Anecdote sur l’escholtzia

Le pavot de Californie faisait déjà partie des plantes utilisées en pharmacopée depuis des siècles. Les indigènes de Californie utilisaient l’escholtzia comme antalgique et l’ont pris généralement par voie orale. Cela montre que la plante permet de soulager les maux de tête et les douleurs dentaires ainsi que de faciliter l’endormissement des enfants. Les premiers colons d’Amérique ont également adopté cette plante pour ses bienfaits.

Le nom de la plante peut être écrit sous plusieurs formes, à savoir, Eschholtzia, Eschscholtzia et Escholtzia. D’ailleurs, son nom a été donné en 1820 par le botaniste Adelbert von Chamisso pour rendre hommage au médecin Johann Friedrich von Eschscholtz.