La prêle : un actif naturel idéal pour le soin de la peau et des cheveux

La prêle : un actif naturel idéal pour le soin de la peau et des cheveux

Présentation de la prêle des champs

Il existe plusieurs espèces de prêles, dont 25 variétés au total. La prêle de champs est la seule à posséder des vertus phytotherapeutiques. Ces vertus ont amené la prêle des champs à être un actif précieux pour des compléments alimentaires pour une peau nette sans imperfections ou pour l’éclat des cheveux. 

Il s’agit d’une plante herbacée qui ne produit ni fleurs ni graine (plante ptéridophyte). Elle se reconnait facilement par sa ressemblance à un petit conifère, ou une branche de conifère. La partie aérienne mesure dans les 50 cm-80 cm. Elle est communément connue sous l’appellation de queue de cheval, queue de renard ou queue de rat. Son nom scientifique est Equisetum arvense.

On retrouve la prêle des champs dans presque tous les continents, sauf en Australie. Elle affectionne particulièrement les zones humides, mais pousse sur tous les types de sols.

Dans la phytothérapie, ce sont les tiges stériles de la plante fraîche qui sont utilisées.

Les principaux actifs présents dans la prêle des champs

Les vertus thérapeutiques de la prêle des champs doivent leur honneur aux actifs qui composent leurs tiges. On compte parmi ces actifs :

  • la silice et l’acide silicique ;
  • les minéraux ;
  • les flavonoïdes ;
  • les saponines.

C’est la richesse en silice des tiges de cette plante (8 % de sa composition) qui a captivé l’intérêt des chercheurs. C’est pourquoi la prêle est beaucoup utilisée dans le monde cosmétique notamment dans l’entretien des cheveux et de la peau.

Pourquoi la prêle des champs est très bénéfique pour les cheveux?

La prêle des champs procure un soin complet aux cheveux.

Un stimulateur de croissance pour les cheveux 

Le silicium est d’une importance majeure pour rehausser la beauté des cheveux. Elle stimule la circulation sanguine au niveau du cuir chevelu (la peau qui recouvre le crâne sur laquelle les cheveux poussent). Cela favorise la nutrition des racines et accentue la croissance capillaire.

Une alliée idéale pour les cheveux affinés, abimés et fragiles

 Le soufre contenu dans la prêle favorise la production de kératine. Cet élément apporte un bon maintien de la flexibilité de la tige des cheveux pour atténuer et empêcher les chutes.  

Il apporte également du volume aux cheveux fins ce qui permet de corriger les cheveux à pointes fourchues et cassantes.

Une plante séborégulatrice

La prêle possède des caractéristiques purifiante et astringente. La silice contenue dans la prêle va permettre au cuir chevelu de régler la production en sébum d’où le terme séborégulatrice. Comme résultat, les cheveux seront protégés des pellicules et des problèmes d’irritation.

La prêle des champs stimule la production en collagènes, une substance indispensable pour embellir la peau

La prêle est aussi idéale pour pallier les problèmes liés aux imperfections de la peau : pore ouvert, surplus de gras, acné.

Agent anti-âge, elle agit en premier lieu sur la production collagène d’élastines et de fibroblastes, par le biais du silicium. Si vous ne les savez pas encore, ces éléments participent au maintien de l’élasticité et de la fermeté de la peau.

Au niveau de l’épiderme, la plante active la production d’acide hyaluronique ce qui contribue à garder une meilleure densité de la peau. Adieu les rides précoces !

Enfin, elle détient une propriété régénérante ce qui atténue les vergetures et empêche même leur apparition. Et tout comme avec les cheveux, la prêle a résorbé aussi l’excès de sébum sur la peau afin que celle-ci arbore un teint plus net et doux.

Les autres bienfaits insoupçonnés de la prêle des champs

 La prêle est également connue pour ses vertus cicatrisante et reminéralisante. Elle s’avère être très efficace pour lutter et traiter différents types de rhumatisme. 

Par ailleurs, en tant que plante diurétique, elle présente également un intérêt majeur dans le traitement de certains problèmes urinaires courants et sans gravité.

Anecdote sur la prêle des champs

La prêle est l’un des végétaux les plus vieux, elle est apparue en effet à l’ère Paléozoïque qui s’étend de -541 à -252,2 millions d’années. 

La prêle des champs était déjà utilisée par la médecine ancienne dans les premiers siècles après J-C. Ses vertus médicales ont été corroborées par les deux génies naturalistes Pline l’Ancien et le médecin Dioscoride. C’est au XVIIe siècle qu’elle a été exploitée en Europe pour guérir les blessures, les inflammations ainsi que pour soulager les calculs rénaux.