Le gingembre : un actif naturel idéal pour renforcer l’immunité

Le gingembre : un actif naturel idéal pour renforcer l’immunité

Description du gingembre

Présentation

Le gingembre est une plante aromatique de la famille des Zingibéracées. Il présente une partie souterraine, appelée rhizome, noueux et branchu et d’une partie aérienne formée de feuilles et d’une tige d’environ un mètre de hauteur. Le rhizome du gingembre est utilisé comme épice en gastronomie. Il a un goût sucré et piquant. Mais au-delà de rehausser les plats, ce rhizome est source de plusieurs bienfaits, lui valant même le surnom de « plante aux mille vertus ».

De quoi se compose-t-il?

Le gingembre est riche en vitamines telles que les vitamines B2, B3, et B9, de même que les vitamines A, C et E. De plus, il dispose de nombreux sels minéraux et oligoéléments notamment du magnésium, du calcium, de l’iode, du sodium, du fer, du manganèse et du potassium. Il renferme, en outre, des principes actifs qui sont le gingérol, le shogaol et le paradol. 

Les bienfaits du gingembre

Le gingembre pour booster les défenses immunitaires

Le gingembre stimule le système immunitaire grâce à la présence de nombreuses vitamines et de sels minéraux qu’il contient. Ces principaux actifs aident le corps à se protéger contre les radicaux libres :

  • Ce rhizome constitue un véritable allié pour prévenir les infections ainsi que les maladies cardio-vasculaires. Il protège les vaisseaux sanguins contre les dommages causés par les radicaux libres. En effet, plus d’une quarantaine d’antioxydants ont été identifiés dans le gingembre ;
  • Le gingembre agit sur la digestion. Le tube digestif est l’endroit où les aliments sont en cours de fragmentation avant de se rendre disponibles à l’organisme. Le gingérol, connu pour ses effets cholérétiques, stimule la sécrétion de la bile, favorise le transit des aliments et combat les flatulences. De plus, il exerce des effets sédatifs notamment sur la muqueuse gastrique pour combattre les troubles gastriques tels que la nausée et les vomissements. Cela contribue à la protection des cellules immunitaires contenues au niveau de l’estomac qui constituent un premier rempart pour notre corps ;
  • Le gingembre détient des propriétés anti-inflammatoires. Il est utilisé pour prévenir les douleurs des troubles comme les affections rhumatismales et aide le corps à se rétablir par lui-même.

Autres propriétés et bienfaits du gingembre

À part ses bienfaits pour l’immunité, le gingembre présente les vertus suivantes :

  • Des propriétés antioxydantes et surtout tonifiantes : pour redonner de l’énergie à notre organisme en cas de coup de fatigue. On lui attribue même des vertus aphrodisiaques grâce à ses composants piquants, dont le shogaol et le paradol qui sont des sources de chaleur ;
  • Des propriétés exfoliantes : pour avoir une peau saine. Il permet également de combattre les rides grâce à ses propriétés antioxydantes ;
  • Des effets positifs sur le cuir chevelu : les différentes vitamines, les sels minéraux et les oligo-éléments contenus dans le gingembre stoppent la chute des cheveux tout en stimulant les bulbes pour la pousse. Les composants piquants combattent les pellicules ;
 

Par ailleurs, une étude rapporte que les propriétés antioxydantes du gingembre, en particulier les effets du shogaols, aident à protéger contre le développement de la maladie d’Alzheimer.

 

Le gingembre par ses propriétés est ainsi une plante indispensable dans des compléments alimentaires pour booster l’immunité. 

Anecdotes sur le gingembre

Le mot « gingembre » vient du sanskrit « shringavera » qui veut dire « en forme du bois du cerf ». Ses effets aphrodisiaques sont à l’origine d’une coutume en Chine qui consiste à offrir un pot à gingembre aux jeunes mariés.

Voici une maxime des médecins de l’École de Salerne, au douzième siècle : « Au froid de l’estomac, des reins et du poumon ; le gingembre brûlant s’oppose avec raison, éteint la soif, ranime excite le cerveau. En la vieillesse, éveille amour jeune et nouveau ».