Ignorer et passer au contenu
Laboratoire français
Végan
Efficacité validé
Livraison gratuite
Laboratoire français
Végan
Efficacité validé
Livraison gratuite
Laboratoire français
Végan
Efficacité validé
Livraison gratuite

Zoom sur les maladies de la peau les plus courantes

La peau, l’organe le plus étendu du corps humain, est entre autres un organe de barrière. Elle est sujette à de nombreuses agressions : bactéries, virus, parasites, allergènes, etc. Selon les...

La peau, l’organe le plus étendu du corps humain, est entre autres un organe de barrière. Elle est sujette à de nombreuses agressions : bactéries, virus, parasites, allergènes, etc. Selon les derniers chiffres, un tiers des Français souffre d’un problème cutané. Alors, nous avons décidé de consacrer cet article aux maladies de la peau courantes.

Maladie de la peau courante : L’eczéma

Maladie de la peau courante : L’eczéma

Il s’agit d’un trouble inflammatoire, non contagieux, de la peau.

Son nom vient du grec ekzema ou ekzematos qui signifie « une peau qui pleure ». Un nom très évocateur.

L’eczéma peut se présenter sous diverses formes, mais les principales sont : l’eczéma atopique ou dermatite atopique et l’eczéma de contact.

Quelle que soit la forme, l’eczéma peut être aigu ou chronique.

Les causes de l’éczéma

Pour l’eczéma atopique, la cause vient du dysfonctionnement de la barrière cutanée qui laisse passer les allergènes. Ces derniers viennent entre autres des aliments, des végétaux, et de la pollution de l’air. Il est aussi souvent lié à un facteur génétique.

Pour l’eczéma de contact, comme son nom l’indique, l’affection apparaît quand la peau est en contact direct avec un allergène comme un vêtement, un produit topique (par exemple : crème médicamenteuse ou non), etc. Il peut se diffuser sur tout le corps.

Contrairement à l’eczéma atopique, l’eczéma de contact n’a pas de facteur génétique.

Les symptômes de l’eczéma. 

Au cours d’une poussée d’eczéma, le patient souffre de forte démangeaison. Ajouter à cela, il apparaît une plaque rouge, parfois squameuse. La peau est sèche et siège de petites cloques sous forme de boutons.

L’eczéma est une maladie dermatologique courante qui peut apparaître dans n’importe quelle partie du corps. Toutefois, chez le nourrisson, elle apparaît fréquemment sur le visage.

 

La maladie est-elle risquée?

Comme dit précédemment, les personnes ayant des parents atteints d’eczéma atopique sont des personnes à risque de développer cette maladie par facteur génétique. De même que ceux qui souffrent de maladie allergique telle qu’une rhinite allergique ou de l’asthme.

Concernant les risques liés à la maladie, il faut surtout se méfier de la surinfection. Cela peut entraîner un impétigo, un herpès ou une verrue notamment chez les tout-petits.

le psoriasis

 Maladie de la peau courante : le psoriasis

C’est une affection inflammatoire chronique de la peau. Il survient par poussées.

Le psoriasis se présente sous plusieurs formes. Certaines peuvent affecter la qualité de la vie quotidienne par ses différentes formes.

Pour l’instant, on sait que freiner ses poussées, mais les recherches continue pour pouvoir, un jour, le guérir.

Soit dit en passant : d’autres organes peuvent être affectés par le psoriasis à savoir les articulations et le système cardiovasculaire. Une atteinte des muqueuses est aussi rapportée.

 Les causes de l’affection

Les causes du psoriasis sont encore mal connues. Toutefois, il existe une prédisposition génétique ainsi que des facteurs favorisants.

Pour ce qui est du psoriasis familial, on note une forte implication des cellules immunitaires.

Quant aux facteurs favorisants : ils peuvent être un stress, un choc émotionnel, un changement climatique, un frottement, etc.

Comment reconnaît-on le psoriasis?

Généralement, le psoriasis se caractérise par des plaques rouges recouvertes de squames blanchâtres qui se détachent facilement.

Par ailleurs, d’autres caractéristiques et signes associés existent selon la forme du psoriasis. 

Pour le psoriasis en plaque (ou encore psoriasis vulgaris), la forme la plus courante, les symptômes se présentent sous forme de plaques rouges symétriques, irritantes et squameuses plus ou moins suintantes. Ils se développent surtout dans la région des coudes, des genoux, du cuir chevelu, des ongles, du conduit auditif, du bas du dos ou dans la zone ombilicale.

Quels sont les risques de complications avec la maladie?

Étant une affection cutanée chronique, le psoriasis peut avoir une grande répercussion sur la santé mentale. On a d’ailleurs noté un nombre inquiétant de personnes atteintes de la maladie qui souffrent d’anxiété, de dépression et de manque d’estime de soi.

 En outre, le psoriasis peut aussi s’associer à d’autres maladies (comorbidités). Ces dernières peuvent être une atteinte des articulations (arthrite psoriasique), des maladies cardiovasculaires, de maladies inflammatoires de l’intestin, etc.

Maladie de la peau courante : L’acné

 Maladie de la peau courante : L’acné

L’acné est une maladie de la peau, caractérisée par une inflammation du follicule pilosébacé. Ce dernier est constitué d’une glande sébacée (qui sécrète le sébum) accolée au poil.

Au cours de l’acné, il y a un excès de sécrétion de sébum qui favorise la prolifération d’une bactérie, le Propionibacterium acnes, présente sur la peau aboutissant à l’acné.

L’acné survient généralement au cours de l’adolescence, mais peut aussi apparaître à tout âge.

Elle se développe par poussée de façon prédominante sur le visage, mais peut aussi atteindre d’autres parties du corps telles que le cou ou la région thoracique.

Différents types d’acné existent. Les plus connus sont : l’acné inflammatoire et l’acné rétentionnelle.

Qu’est-ce qui provoque l’acné?

Les causes possibles de l’acné sont nombreuses :

  • la génétique : certaines familles sont plus enclines au développement de l’acné ; 
  • le stress : au cours du stress, les cellules nerveuses présentes près des glandes sébacées stimulent la production du sébum faisant apparaître l’acné ;
  •  les troubles hormonaux : c’est ce qui explique l’apparition de l’acné à la puberté ainsi que chez certaines femmes avant et pendant la ménopause ;
  • l’alimentation : notamment une alimentation pauvre en fruits, légumes et poissons.

Les symptômes de l’acné

On note différentes lésions liées à l’acné : une peau grasse, des points noirs, des boutons, des kystes, etc.

Parlons de la peau grasse ou l’hyperséborrhée qui précède l’acné. Elle se présente sous forme d’une peau brillante et grasse sur la zone médiane du visage ou sous forme de pores dilatés sur le nez ou le haut des pommettes.

Par ailleurs, il existe les lésions inflammatoires qui sont des papules, des pustules, des nodules et des kystes.

Les papules ou boutons d’acné sont des boutons rouges, plus ou moins douloureux, qui tendent à se résorber spontanément.

Les pustules, elles, sont des boutons rouges qui contiennent du pus.

Les nodules sont des petites bosses douloureuses qui peuvent se rompre vers l’extérieur en laissant des cicatrices.

Les kystes sont des petites bosses permanentes contenant du liquide

Les risques avec l’acné 

Tout comme le psoriasis, l’acné peut impacter sur la santé mentale.

Les cicatrices laissées par l’acné peuvent être temporaires ou définitives sous forme d’une cicatrice creuse (atrophique) ou en relief (hypertrophique ou chéloïde).

L’urticaire

Maladie de la peau courante :  L’urticaire

Il s’agit d’une éruption cutanée en forme de plaques rouges sur la peau et qui provoquent souvent des démangeaisons. D’ailleurs, son nom vient des démangeaisons dues aux piqûres d’ortie.

L’urticaire peut être aiguë ou chronique.

Elle survient par activation d’une cellule immunitaire présente dans la peau et les muqueuses appelée mastocyte. Cette dernière contient de l’histamine, une substance qui déclenche les réactions allergiques notamment en dilatant les vaisseaux sanguins. Il s’ensuit après une réaction locale aboutissant à la formation des plaques d’urticaire.

Les causes de l’urticaire

Les causes de l’urticaire sont complexes. La plupart du temps, on n’arrive pas à l’identifier. Toutefois, certains facteurs déclenchants sont connus. Ce sont :

  • l’exposition à des irritants externes ;
  • la prédisposition génétique ;
  • l’intolérance à un médicament, un aliment, un frottement, une piqûre, au froid... ;
  • une réaction émotionnelle entre autres un stress intense ;
  • une pathologie sanguine ou une maladie systémique ;

Les signes de la maladie 

Des plaques rouges ou rosées bien limitées touchent la surface de la peau. Ces plaques peuvent être nombreuses et peuvent changer de places. Les démangeaisons associées sont plus ou moins intenses.

On parle d’urticaire aiguë en cas d’une seule poussée qui dure de quelques heures à quelques jours pendant une durée de moins de six semaines.

Une urticaire chronique, quant à elle, est déterminée par une apparition régulière de poussée pendant une durée de plus de six semaines.

Les risques de complication de l’urticaire

Généralement, l’urticaire disparaît sans laisser de traces en moins de quarante-huit heures.

Toutefois, elle peut aussi se compliquer en s’étendant en profondeur ce qui provoque parfois un gonflement important (angioedème). Si le gonflement touche la luette ou le pharynx, cela peut être responsable d’asphyxie.

 

Ces maladies de la peau peuvent être handicapante au quotidien, surtout quand elles touchent directement à l’apparence. Certaines sont plus bégnines et peuvent être traitées en prévention à l’aide de compléments alimentaires, baumes ou lotions. Le mélanome est souvent considéré comme l'un des cancers de la peau le plus grave. En tout état de cause, n’hésitez pas à vous rapprocher d’un professionnel de santé, de consultez un dermatologue pour connaitre le traitement le plus adéquat. 

a lire aussi :Comment prévenir les acnés ?

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée..

Panier

Votre carte est actuellement vide.

Commencer à magasiner

Sélectionnez les options