probiotiques c’est quoi

Les probiotiques c’est quoi ? À quoi ça sert ?

Aujourd’hui, on entend souvent parler des biotiques, et plus spécifiquement des probiotiques, lorsqu’il est question de santé digestive. Toutefois, beaucoup ne connaissent pas encore réellement ce qu’ils sont ni ce qu’ils font au sein de l’organisme. C’est ce que nous allons voir ensemble dans cet article.

Focus sur les probiotiques

Les probiotiques sont des micro-organismes vivants qui sont présents naturellement dans l’organisme, notamment dans le tube digestif et l’intestin.

Plus connus sous l’appellation de bonnes bactéries, les probiotiques sont des bactéries inoffensives qui contribuent à la préservation de l’équilibre naturel de la flore bactérienne de l’intestin. Il est possible d’y trouver près de 400 espèces différentes de bactéries. Leur mission est d’empêcher la prolifération de bactéries nocives tout en contribuant à une bonne digestion.

Les probiotiques, c’est aussi ce qu’on appelle des souches microbiotiques faisant partie pour l’essentiel de la famille des bactéries lactiques. Ils ont ainsi pour particularité d’assurer la fermentation des sucres en acides lactiques. Ces germes sont extrêmement variés et sont classés en 4 principaux genres. Nous pouvons distinguer les lactocoques, les streptocoques, les bifidobactéries et les lactobacilles, auxquels se rattachent plusieurs milliers d’espèces, se subdivisant en plusieurs centaines de milliers de souches.

On retrouve principalement les probiotiques dans certains types d’aliments, mais aussi en tant que suppléments d’alimentation. Cela inclut les concoctions à base de kéfir et de céréales ou de fruits. Le kéfir peut également être utilisé dans une vinaigrette crémeuse ou un smoothie. Bien entendu, parmi les condiments contenant des probiotiques, vous avez aussi le yogourt, les barres tendres, les carottes, le fromage, les jus de fruits et les biscuits.

La relation entre les probiotiques et le microbiote

La relation entre les probiotiques et le microbiote

La flore intestinale s’apparente à un écosystème fait de plusieurs milliards de micro-organismes. Cela inclut les bactéries, mais aussi les virus et les levures. Son équilibre dépend essentiellement de celui entre le mycobiote (levures et champignons) et le microbiote bactérien. Il conditionnera aussi la santé de chaque personne, adulte ou enfant.

L’équilibre du microbiote intestinal va favoriser l’équilibre et le développement du système immunitaire. Il permet de renforcer la protection contre les agents pathogènes ainsi que d’améliorer le métabolisme et la digestion. 

Le mycobiote, quant à lui, même n’étant présent qu’en infime proportion, contribue à son tour à la préservation de la santé de l’organisme.

Mais, où se situent les probiotiques dans cette équation ? Il faut prendre en compte que l’état d’équilibre du microbiote intestinal peut être déstabilisé par nombre de facteurs. Les probiotiques, ainsi que d’autres, biotiques (prébiotiques et postbiotiques), assureront le maintien ou le retour à l’état d’équilibre de la flore intestinale. En d’autres termes, enrichir votre alimentation en aliments et en fibres fermentés, et prendre des compléments alimentaires à base de biotiques est une bonne alternative pour prendre soin de votre microbiote.

probiotiques et les prébiotiques ou les postbiotiques

Différences entre les probiotiques et les prébiotiques ou les postbiotiques

Fondamentalement, la notion « biotiques » est un terme qui fait référence aux solutions qui nous permettent d’assurer le bon équilibre et le bon fonctionnement du microbiote intestinal. Les principaux types sont les probiotiques, les prébiotiques et les postbiotiques.

Contrairement aux probiotiques qui sont en grande partie des bactéries lactiques et des levures (la Saccharomyces boulardii notamment), les prébiotiques sont considérés comme des nutriments. Ces derniers servent de nourritures aux bactéries présentes dans notre tube digestif, dont les probiotiques. Vous trouverez ces prébiotiques dans les aliments se présentant sous la forme de fibres solubles ou dans certains compléments alimentaires.

Quant aux postbiotiques, ce sont des métabolites issus de la fermentation des résidus alimentaires par la flore intestinale. Ils regroupent des acides gras à courte chaîne, des enzymes, des protéines et des peptides. Ils pourront servir contre différents troubles, comme les maladies inflammatoires digestives et les stress oxydatifs.

En résumé, nous devons donc utiliser les probiotiques pour prendre soin de notre flore intestinale. Les probiotiques enrichiront notre microbiote et les prébiotiques serviront à le nourrir. Le bon équilibre de ce dernier créera ensuite des postbiotiques qui favoriseront le bon fonctionnement du mécanisme immunitaire et du système digestif.

bactériennes

Les effets des probiotiques sur notre organisme

Les probiotiques apportent de nombreux bienfaits à la santé. 

Améliorent la flore intestinale

L’un des principaux rôles des probiotiques consiste à renforcer la diversité de la flore intestinale, surtout en bonnes bactéries. Cette intervention aura ainsi des effets bénéfiques sur la santé en générale, mais aussi sur :

  • le fonctionnement de la barrière intestinale,
  • l’optimisation du système immunitaire,
  • la synthèse des vitamines B et K,
  •  la digestion,
  • etc.

Toutefois, force est de constater que les bienfaits que nous pouvons attribuer aux probiotiques peuvent varier sensiblement d’une souche à une autre. Par exemple, si un probiotique spécifique a été efficace pour prévenir une diarrhée, un autre peut ne pas y arriver.

Rééquilibrent un microbiote intestinal fragilisé

Dans certaines situations, le microbiote intestinal peut se voir fragilisé. C’est le cas lorsque nous prenons des antibiotiques afin d’éliminer des microbes agresseurs. En même temps, ces médicaments peuvent aussi tuer certaines bactéries jugées utiles à l’organisme. Ainsi, la prise de probiotiques va nous permettre de rétablir l’équilibre au sein du microbiote.

Concrètement, les taux de mauvaises et de bonnes bactéries dans l’intestin doivent être équilibrés. En surnombre, ces micro-organismes pathogènes causeront plusieurs problèmes de santé, tels des allergies, des troubles digestifs ou des maladies inflammatoires de l'intestin. Les probiotiques seront d’excellents alliés afin de rétablir cette harmonie. Ils seront même préconisés pour combattre certaines maladies, comme une candidose ou une mycose digestive en générale.

Préservent la santé de la peau

La peau figure parmi les organes colonisés par les bactéries. Comme pour le microbiote intestinal, le microbiote cutané peut être déséquilibré par la prolifération de souches bactériennes nocives. C’est possible lors des traitements antibiotiques, mais également suite à une mauvaise hygiène de vie ou du fait du vieillissement.

Certaines inflammations peuvent alors apparaître (sécheresses, irritations, rougeurs) tout comme différentes pathologies, telles que l’eczéma, la dermatite atopique ou l’acné

Les probiotiques seront utiles pour réduire ces déséquilibres, et en parallèle renforcer la barrière cutanée (action anti-âge).

Aident à maigrir efficacement

Consommer des probiotiques peut être une bonne option si vous souhaitez perdre du poids. C’est notamment possible grâce à la souche du Lactobacillus Gasseri. Il s’avère que cette dernière agit positivement sur l’Indice de masse corporelle (IMC) et sur le tour de taille. Puis, certains probiotiques contribueraient aussi à réduire le stress. Cela permet de calmer les envies de grignotage et d’aliments sucrés.

Atténuent les problèmes de transit

Ballonnements, gaz intestinaux, diarrhée, constipation…, nombreux sont les troubles qui découlent d’un mauvais équilibre de la flore intestinale. 

Pour les traiter, il convient alors de reconstituer le microbiote par le biais des probiotiques. Comme nous le savons, ces microorganismes participent à la régulation du transit, en plus de la digestion des aliments. 

Protègent contre les infections

Les apports en probiotiques sont conseillés pour traiter divers troubles digestifs, mais aussi des problèmes ORL et des maladies pouvant affaiblir le système immunitaire. Cela inclut les rhumes, les bronchites, les angines et les gastroentérites.

Chez la femme, elles interviennent aussi pour régler les problèmes de mycose vulvaire ou vaginale.

Aident durant la grossesse

Les probiotiques sont particulièrement efficaces pour faciliter la digestion, mais aussi pour lutter contre les problèmes de transit qui touchent fréquemment les femmes enceintes.

En outre, certaines souches permettraient aussi d’améliorer la régulation de la glycémie. Ainsi, le risque d’apparition de diabète gestationnel est évité durant les 9 mois de la grossesse.

Conclusion :

En conclusion, les probiotiques, ces micro-organismes bénéfiques tels que Lactobacillus acidophilus, Lactobacillus plantarum, Bifidobacterium longum, et Lactobacillus rhamnosus, jouent un rôle crucial dans le maintien de notre santé digestive et globale. Selon la définition de l'Organisation mondiale de la santé, les probiotiques sont des "micro-organismes vivants qui, lorsqu'ils sont ingérés en quantité suffisante, exercent des effets positifs sur la santé de l'hôte". Ils contribuent à l'équilibre de notre microbiote intestinal, aident à la digestion, renforcent le système immunitaire et peuvent même avoir un impact sur notre santé mentale.

L'utilisation de ces bactéries bénéfiques, bien dosées et choisies avec soin, est donc une approche prometteuse pour améliorer divers aspects de notre santé, comme le souligne l'Organisation mondiale de la santé (OMS). Pour maximiser leurs bienfaits, il est essentiel de choisir les souches adaptées à nos besoins spécifiques et de les intégrer dans un régime alimentaire équilibré. Comme toujours, il est recommandé de consulter un professionnel de santé avant de commencer tout nouveau complément alimentaire, notamment pour s'assurer de leur adéquation avec votre état de santé actuel et vos besoins spécifiques.

 À lire aussi :Nos astuces pour avoir un teint éclatant pendant l’été